Objectifs

L’Institut du glaucome

Des moyens plus importants dans la lutte contre la maladie
Publié le 27 novembre 2006, mise à jour le 14 juillet 2012
par Institut du glaucome
L’hôpital Saint-Joseph ouvrit ses portes en 1884. Par décret du 22 mars 1977, l’hôpital a été reconnu comme une fondation d’utilité publique. Il s’agit d’un établissement privé à but non lucratif participant au service public hospitalier. Au sein de l’hôpital, le service d’ophtalmologie existe depuis fort longtemps.

En 1973, le docteur Philippe Demailly fût nommé chef du service d’ophtalmologie. Sous son impulsion, ce service se développa considérablement en s’orientant vers une spécialité en ophtalmologie : le glaucome, avec notamment la création de l’Institut du glaucome. En 1998, le docteur Yves Lachkar a assuré sa succession dans ce cadre [1].

Le service d’ophtalmologie de la fondation hôpital Saint-Joseph est reconnu comme un des meilleurs de France [2] et même d’Europe. Parmi ses activités, figure en premier lieu la prévention du glaucome. Le service a également une activité de recherche clinique importante, en relation avec les plus importants laboratoires pharmaceutiques tant dans la mise au point de nouveaux médicaments pour le glaucome, que dans la mise au point de nouvelles techniques opératoires ou de nouveaux matériels (implants de drainage, implants intraoculaires, valves, etc.)

Les objectifs de l’Institut du glaucome

L’Institut du glaucome a été créé en 1990 grâce à l’initiative d’un patient glaucomateux. L’Institut du glaucome a notamment un rôle de dépistage, un rôle thérapeutique et une fonction de recherche.

Le dépistage des sujets à risque

La première découverte d’une anomalie génétique du glaucome est à mettre au crédit d’un groupe de chercheurs français. L’évolution des connaissances dans ce domaine pourrait permettre de dépister à l’avenir les sujets prédisposés.

L’Institut du glaucome doit faire face à cette première tâche qui est de dépister un grand nombre de sujets potentiels par des moyens appropriés, allant du bilan ophtalmologique habituel à des [tests psycho-visuels spécifiques permettant un dépistage précoce de l’altération du nerf optique [3].

L’Institut du glaucome a un rôle thérapeutique

Le dépistage effectué, le traitement s’impose ainsi qu’une surveillance régulière.

Nous disposons de nombreux moyens thérapeutiques dont la plupart sont également à la disposition des ophtalmologistes praticiens, mais l’Institut du glaucome exerce souvent un contrôle dans la stratégie à long terme qu’est le traitement du glaucome.

De plus, l’Institut dispose de certains moyens nécessitant un matériel lourd et onéreux. Depuis de nombreuses années, le service d’ophtalmologie de la fondation hôpital Saint-Joseph est à la pointe de la chirurgie du glaucome et de la cataracte. Il entend bien le rester en s’appuyant sur l’Institut [4].

Le service d’ophtalmologie est également parmi les premiers à avoir amélioré la chirurgie des glaucomes congénitaux multi-opérés grâce à l’apport de médications antimitotiques. Son action a également concerné la chirurgie des implants de drainage et, plus récemment, la promotion en France de la sclérectomie profonde non perforante, une technique chirurgicale moins traumatisante. L’Institut lui permet de poursuivre cette tâche et de le développer.

L’Institut du glaucome doit avoir une fonction de recherche

Il s’agit essentiellement de la recherche clinique, de la recherche dans l’amélioration du dépistage du glaucome et surtout de la recherche thérapeutique.

Depuis le début des années 1970, le service d’ophtalmologie expertise tous les nouveaux produits antiglaucomateux et l’Institut a continué dans cette direction. Nous mettons au point de nouveaux antimétabolites dans la chirurgie du glaucome et de nouveaux implants de drainage ou de nouvelles techniques chirurgicales.

La recherche fondamentale est exclue des objectifs de l’Institut du glaucome. Cependant, il n’est pas exclu que l’Institut s’intéresse, dans les années à venir, à la recherche génétique.

L’institut assure un rôle d’enseignement et d’information

Outre les fonctions d’enseignement des étudiants et des internes classiquement dévolues au service d’ophtalmologie, l’Institut du glaucome organise tous les deux ans une journée à thème d’audience nationale.

En 1999, l’Institut du glaucome a publié la première version de son livret d’information destiné aux patients

L’organisation administrative et financière

Conformément aux souhaits des donateurs et dans un souci de bonne administration, l’institut du glaucome n’a pas de personnalité juridique. Il entre dans le cadre du service d’ophtalmologie de l’hôpital dont les tâches, notamment d’enseignement et de recherches (uniquement recherches cliniques), sont développées. Le service d’ophtalmologie, complété de l’institut du glaucome, assure les mêmes fonctions juridiques et morales vis-à-vis de l’hôpital que les autres services. Son vœu est de rester dans le cadre de la fondation hôpital Saint-Joseph quant à son fonctionnement et à la désignation des médecins et de son personnel.

Une commission de surveillance constituée d’un donateur, d’une personnalité du monde médical et d’un administrateur de l’hôpital suit la marche du service et transmet éventuellement ses observations à la direction générale et au conseil d’administration.


calle


PDF - 870.4 ko

Journée 2010 - Les glaucomes secondaires
PDF - 870.4 ko

Actualités glaucome 2012 - Programme
PDF - 564.4 ko
calle
calle

RETOUR À propos du site | Plan | Suivre la vie du site RSS   haut de page

© 2006-2017 Institut du glaucome, groupe hospitalier Paris Saint-Joseph
Tous droits réservés
  Site référencé sur MediAdresse