Institut du glaucome - accueilGROUPE HOSPITALIER
PARIS SAINT-JOSEPH

I N S T I T U T d u G L A U C O M E

Le glaucome

Guide destiné aux patients

Pensez à imprimer cette page, afin de la lire ou la relire plus aisément.Introduction

Ce guide est destiné à mieux répondre aux questions que vous vous posez sur le glaucome ou plutôt les glaucomes. Il existe en effet plusieurs types de glaucomes, ce qui explique que le traitement varie d'une personne à l’autre.

Qu’est-ce que le glaucome?

Quels tests allez-vous avoir ?

Questions générales

Peut-on traiter un glaucome?

Quels sont les différents types de traitements?

RETOURSOMMAIREPeut-on traiter un glaucome ?

Le glaucome est une maladie qu’il est possible de maîtriser. Dès qu’un glaucome a été diagnostiqué, un traitement sera nécéssaire toute votre vie. Si vous suivez les instructions de votre ophtalmologiste et si vous prenez soin de votre problème, votre vision a toutes les chances d’être conservée. Votre glaucome sera très probablement maintenu sous contrôle par différents moyens qui permettent d’abaisser la tension oculaire, soit en augmentant la quantité de liquide drainé hors de l’œil, soit en diminuant la quantité de liquide que produit votre œil. Le but du traitement est de trouver le niveau de la pression intra-oculaire qui chez vous permettra d’arrêter l’évolution de la maladie. Ce niveau de pression intra-oculaire peut être différent d’un patient à l’autre. Dans l’état actuel de la science, le but du traitement est de stopper l'évolution de la maladie mais il n'est pas possible de récupérer ce qui a été perdu. C'est pour cela qu'il est important de détecter un glaucome dès son début.

RETOURSOMMAIREQuels sont les différents types de traitements ?

Il existe 3 grands types de traitement qui permettent tous d’abaisser la pression intra-oculaire.

l Un traitement à base de collyre(s) permet de faire baisser la tension oculaire. Selon le médicament qu'il contient le collyre augmentera la quantité de liquide drainée hors de l’œil ou diminuera la quantité de liquide produite par votre œil.

l Le laser : il existe différents types de laser adaptés à différentes formes de glaucome (Laser Argon, Laser YAG, Laser Diode).

l La chirurgie s’avére généralement nécessaire pour faire baisser la pression intra-oculaire si la maladie continue à progresser.

RETOURSOMMAIRELes collyres ?

Il existe de nombreuses classes thérapeutiques qui permettent d’abaisser la pression intra-oculaire, ce sont : Les béta-bloquants, les myotiques (comme la pilocarpine), les inhibiteurs de l’anhydrase carbonique, les prostaglandines, et les dérivés de l’adrénaline. Votre ophtalmologiste vous prescrira le traitement le mieux à même de controler votre glaucome. Le but est d’utiliser le moins de médicaments possible afin d’éviter leurs effets indésirables. Suivez donc strictement les instructions de votre ophtalmologiste. Il faut également signaler à votre médecin généraliste les collyres que vous instillez dans votre œil car ceux ci peuvent avoir des effets secondaires sur le plan de l'état général.

RETOURSOMMAIREl Comment les instiller ?

LORS DE L'INSTILLATION PRESSEZ L'ANGLE INTERNE DE L'OEILAprès avoir déposé une goutte dans votre œil, appuyez délicatement un doigt sur l’angle des paupières proches du nez pendant un minute. Cette pression délicate permet de bloquer le canal lacrymal, et votre collyre aura moins de chances de passer dans nez puis dans le courant sanguin.

 

RETOURSOMMAIREl Est-il important des respecter les horaires ?

Il est important de respecter les horaires. Lorsqu’on instille un collyre dans l’œil, celui ci n'agit que pendant un certain nombre d'heures. Certains collyres ont une durée d’action de 8h et seront instillés 3 fois par jour toutes les 8 heures, d’autres ont une durée d’action de 12h et seront instillés 2 fois par jour, ou enfin une durée d’action plus longue de 24h nécessitant une seule instillation par jour.

RETOURSOMMAIREl Devez-vous instiller les gouttes avant de venir en consultation ?

Sauf instructions contraires de votre ophtalmologiste, il faut instiller les gouttes avant de venir en consultation afin de pouvoir contrôler l’efficacité du traitement.

RETOURSOMMAIREl Quelques règles fondamentales à suivre

Prenez vos médicaments régulièrement. Essayez de programmer la prise du traitement en fonction de vos activités journalières (réveil, heures des repas, coucher). Si vous devez instiller 2 collyres, attendez environ 5mn avant d’instiller le second dans votre œil.

Signalez à votre ophtalmologiste les autres médicaments que vous prenez, même ceux qui sont en vente libre (comme par exemple l’aspirine). Assurez vous que les autres médecins qui vous suivent sont au courant de votre traitement anti-glaucomateux.

RETOURSOMMAIRESerez-vous traité au laser ?

Il existe 3 grands types de laser indiqués dans des formes particulières de glaucome.

Si votre ophtalmologiste craint une "fermeture de l’angle irido-cornéen", tel décrit plus haut,  le traitement consistera à faire un petit trou (iridotomie) dans l’iris grâce au laser. Ce traitement permet d’éviter le blocage brutal d’évacuation d’humeur aqueuse en dehors de l’œil et prévenir ainsi le risque de glaucome aigu par fermeture de l’angle. Une surveillance de la tension oculaire sera cependant nécéssaire à vie.

Un autre type de laser permet de traiter l’angle irido-cornéen, c’est à dire le lieu où s’évacue l’humeur aqueuse de l’œil afin de faciliter son processus d'évacuation.

RETOURSOMMAIREEn quoi consiste le traitement chirurgical ?

Le but de l’intervention chirurgicale est de baisser la pression intra-oculaire afin d’éviter une dégradation de la vision.

La chirurgie ne permet pas de récupérer la partie perdue de la vision car les fibres visuelles détruites sont des fibres nerveuses qui ne peuvent régénérer.

Cette intervention chirurgicale consiste à réaliser une petite soupape qui permet l’évacuation de l’humeur aqueuse en dehors de l’œil et de contrôler ainsi la pression intra-oculaire.

RETOURSOMMAIREAllez-vous continuer à instiller des gouttes après votre intervention ?

Après l’intervention chirurgicale, il faudra instiller pendant quelques semaines des gouttes dans l’œil afin de combattre la réaction inflammatoire normale qui existe après toute intervention chirurgicale. Dans certains cas, l’intervention chirurgicale permet à elle seule de contrôler la pression intra-oculaire. Cependant on peut être amené pour contrôler la maladie à combiner un traitement chirurgical avec la prise de médicaments ou de collyres qui abaissent la pression intra-oculaire.

Questions générales

RETOURSOMMAIREl Le glaucome " s’attrape-t-il " ?

Non, ce n'est pas une maladie contagieuse qui s’attrape comme une grippe et qui disparait ensuite. Il s’agit d’une maladie chronique qui nécessite un traitement et une surveillance à vie.

RETOURSOMMAIRE l Peut-on prévenir le glaucome ?

Il n’existe pas de traitement préventif du glaucome chronique à angle ouvert. Cependant, si il existe, dans votre cas, certains "facteurs de risque", votre ophtalmologiste pourra être amené à pratiquer chez vous à titre préventif une iridotomie (trou microscopique dans l’iris).

RETOURSOMMAIRE l Pouvez-vous continuer à mener une vie normale ?

Oui, car il n’existe aucune contre-indication, ni régime alimentaire particulier à suivre. Le fait de voir ne fatigue pas votre nerf optique et n'entraîne pas d'aggravation de la maladie.

RETOURSOMMAIRE l Pouvez-vous continuer à porter des lentilles de contact ?

Le plus souvent oui, mais il existe cependant des interactions avec certains collyres. Il faut donc demander à votre ophtalmologiste, les précautions à suivre dans ce cas.

RETOURSOMMAIRE l Y a t-il des contre-indications médicamenteuses ?

Oui, en cas de glaucome par fermeture de l’angle non dépisté. Par contre une fois l’iridotomie pratiquée aux deux yeux, il n’existe plus de contre-indication médicamenteuse.

Il n’y a pas de contre-indication médicamenteuse en cas de glaucome chronique à angle ouvert (sauf un traitement par la cortisone qui peut dans certains cas faire augmenter la pression intra-oculaire).

En cas de doute, n'hésitez pas à interroger votre ophtalmologiste. 

Conclusion

Le glaucome est une maladie sévère mais la médecine et la chirurgie disposent maintenant d'armes efficaces pour la maîtriser.

Vous trouverez également de nombreuses informations sur les pages de la Société française du glaucome - Comité de Lutte contre le Glaucome

fiche de commentaires participez !

RETOUR © MediaMed - 611b.2.3.1 07 08 99 - 010215

Glaucome.net - Le glaucome sur COCNet calle

calle
calle

RETOUR À propos du site | Plan | Suivre la vie du site RSS   haut de page

© 2006-2015 Institut du glaucome, groupe hospitalier Paris Saint-Joseph
Tous droits réservés
  Site référencé sur MediAdresse